Dommages et réparations des revêtements de sols en granit provoqués par des charges mécaniques

lesiones y reparaciones2
Applications

La pierre naturelle offre des conditions de conservation, de durabilité et de résistance exceptionnelles, le matériel étant recommandé pour la réalisation de revêtements de sols soumis à des exigences élevées concernant l’usage et le climat.

Il faut remédier aux causes des dommages pierreux produits pour résoudre le processus pathologique qui affecte la pierre, donc réparer le dommage n’implique pas l’élimination de l’origine de celui-ci, car des symptômes du processus pathologique continueront de se manifester.

Les causes des dommages peuvent être directes – l’action produit immédiatement un dommage – ou indirectes, en raison d’erreurs commises dans le processus de conception et / ou d’exécution du revêtement.

 Les causes directes sont classées en fonction du type de dommage causé. Ainsi, on peut parler de causes directes physiques, mécaniques et chimiques. Nous allons nous concentrer cette fois sur les dommages mécaniques, qui sont responsables de dommages tels que les brèches, les fissures, les glissements de terrain et l’érosion et ils comprennent toutes les actions supérieures que l’élément en pierre peut supporter.

Il s’agit des suivants :

  • Surcharges dues à l’usage : ce sont des actions mécaniques supérieures qui ont été prévues dans le calcul, telles que les charges et surcharges qui produisent des brèches, des fissures ou des déformations dans l’élément.

  • Impacts: découlants de la chute de corps durs.
  • Usure par abrasion: provoquée par la circulation des piétons ou des véhicules.
  • Ruptures: dans ce type de pathologie, on doit distinguer la position de la cassure, pouvant se situer dans l’union mortier-pierre (à cause du manque d’adhérence entre eux) ou dans l’élément lui-même.
  • Glissements de terrain : ils peuvent être produits par la dilatation ou la compression de la structure de support.

Lors des glissements de terrain par dilatation, il est recommandé d’agir rapidement sur la rangée d’éléments adjacents au joint, afin que ce soit mis en œuvre comme cela a été prévu dans le projet.

 L’épuisement par compression provoque une différence entre les dalles en pierre, ce qui provoque des glissements de terrain par compression de la structure de soutien. En fonction de l’ampleur de la défaillance, différentes actions sont réalisées : sur toutes les dalles ou à un seul point.

 

  • Érosion ou usure : pour réparer les dommages causés par l’usure, il sera possible de refaire une finition de surface identique à celle d’origine ou de remplacer l’élément en pierre endommagé lorsque la perte matérielle est considérable.

 

 

Eva Portas Fernández

DÉPARTEMENT CONSULTATION-TECHNIQUE

Fondation Centre Technologique du Granit de Galice.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog EuroCKP