Évitez les taches sur votre plan de travail : 4 facteurs à contrôler

Lab10_encabezado
Diffusion

Il y a un test de laboratoire, Détermination de la sensibilité aux taches accidentelles (UNE EN 16301) qui spécifie une méthode pour évaluer la sensibilité de la pierre naturelle lorsqu’elle est exposée à certains types de taches.

Avec les résultats de ce test, vous pouvez savoir si votre plan de travail est plus ou moins sensible aux agents qui tâchent les plus courants, comme le vin rouge, l’huile de cuisine, le café, le ketchup, le cola, l’acide citrique ou même la soupe de myrtilles.  Cela permet de connaître les soins dont chaque plan de travail a besoin, bien que d’une manière générale, les facteurs de risque d’un comptoir devant les taches sont au nombre de 4 :

1 Composition minéralogique et texture de la pierre

La composition minéralogique affecte la réaction avec certains agents qui tâchent. Par exemple, les roches carbonatées (calcaire et marbre) sont plus sensibles à réagir avec les acides, de sorte que l’exposition aux jus d’agrumes ou au ketchup peuvent causer une perte de luminosité sur un plan de travail poli ou induire une certaine rugosité s’ils ne sont pas nettoyés dans une courte période de temps.

La texture de la pierre naturelle, c’est-à-dire la distribution spatiale de ses composants, la taille et la forme des grains et les espaces vides (pores et fissures) influent également, de sorte que plus un matériau est poreux ou fissuré, plus il sera facile pour un agent qui tache de le pénétrer.

2 Type de finition de surface

Ceci est un autre facteur important, car plus la rugosité est grande, plus le tachage est facile. Bien que la majorité des plans de travail de cuisine sont placés en polissage, on commence de plus en plus à utiliser de nouvelles finitions, tels que les matériaux vieillis qui ont une certaine rugosité, mais qui sont couronnés d’un processus de polissage ou de brossage au carborundum ou au diamant.

Les finitions qui incluent un de ces processus diminuent la porosité de la surface, puisque le type de finition est le plus protecteur.

De plus, des revêtements protecteurs tels que des oléorésistants et / ou des hydrofuges sont fréquemment appliqués en usine, et ils s’avèrent être de très bons protecteurs contre les taches.

3 Agents de tachage

Bien qu’il existe un large éventail de produits susceptibles de tacher un plan de travail, les plus courants dans une cuisine sont ceux sélectionnés pour le test de laboratoire:

– Agents de couleurs fortes tels que le vin rouge ou le café.

– Agents à haute capacité de pénétration tels que l’huile de cuisine.

– Agents acides tels que les colas, les acides citriques et le ketchup.

4 Temps d’exposition de la pierre à la tache

C’est un des facteurs les plus importants. Le dommage qu’un agent polluant peut causer à la pierre dépend directement du temps où celui-ci est en contact avec elle, de sorte que la tache produite sera beaucoup plus facile à éliminer et même réversible lorsque le temps d’exposition sera le plus réduit.

Pour cette raison, dans le test de laboratoire conçu pour reproduire le tachage accidentel de la pierre, des expositions de taches sont simulées pendant 15 minutes et 24 heures, rapportés aux temps moyens, habituels durant lesquels on fait habituellement le nettoyage. Par exemple, une tache qui se produit à l’intérieur d’une maison privée est habituellement nettoyée immédiatement ou dans une très courte période de temps; cependant, une tache qui se produit dans une installation publique ou dans un centre de travail peut passer inaperçue et passer jusqu’à 24 heures sans nettoyage.

Peu d’agents produisent une tache permanente si elle est nettoyée immédiatement ou après une courte période.

Les quatre facteurs sont étroitement interreliés les uns avec les autres; par exemple, dans le cas d’un plan de travail en granit, qui est un matériau à très faible porosité, les agents auxquels certaines variétés peuvent être sensibles sont le vin rouge et l’huile de cuisine.  Si la finition du comptoir est le polissage, il faut une longue période d’exposition pour produire une tache permanente, si en plus on lui a appliqué un produit oléorépétant et un produit hydrofuge, il sera parfaitement protégé contre toute tache, même s’il n’est pas nettoyé dans un court laps de temps.

 

Nuria Sánchez Delgado

Doctorat en géologie

Fundación Centro Tecnolóxico do Granito de Galicia.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog EuroCKP